C’était 2013, à vous les T-Shirts !

running-pain-now-beer-later-gray-design-280Hello chers lecteurs ! Comment allez-vous ? Moi ça va. Tranquillement à base de tranquillade comme dirait Baudelaire dans un de ces poèmes chantés. Ah non pas Charles. Fatal Baudelaire ! Un de mes compositeurs préférés. Vous ne connaissez pas ? Admirez donc la qualité du verbe, la photographie chatoyante, l’élégance du  jeu des acteurs… Fatalement.

Bon maintenant que je vous ai fait une SUPERBE introduction, parlons de ce qui m’amène à vous rédiger ce petit billet. En parcourant le web running, je vois ça et là éclore des bilans annuels, que ce soit sur les blogs ou sur les réseaux sociaux : « Eh Robert, j’ai claqué 3500 km l’année dernière à 2.50mn au kilo. Mais j’me sens quand même un peu en dessous de mon niveau 2012 » ou encore « [BLOG] Je cours à 16km/h à 65% FCM, quel est mon secret. ». Pire : « Bourré de la veille, j’ai claqué mon semi en 1h31′. La bière mon carburant. » Lui je veux bien connaitre son secret.

Oui bon j’exagère un peu mais voilà comment je les vois tous ces runners d’une autre galaxie. Trop forts.

hulk_running

Alors vous imaginez bien que je vais pas vous pomper l’nez pendant 600 lignes sur mon super chrono d’1h54′ sur semi et revenir d’un ton hargneux et/ou nostalgique et/ou pédant sur l’ensemble de mes courses 2013. NON ! HORS DE QUESTION ! (Oui je gueule, j’ai l’droit). Chers lecteurs, je vais laisser la parole à ceux sans qui rien ne serait possible, ils nous protègent, nous grattent, nous irritent les tétons (valable uniquement pour les mecs, voire pour les filles « libres »), gardent notre chaleur lors de nos sessions d’hiver, nous accompagnent aussi quand nous dormons ou pour aller  sortir les poubelles pour les moins chanceux d’entre eux. J’ai nommé les T-shirts. Ce sont les miens qui vont vous raconter mon 2013.  Gageons dès à présent qu’ils ont des choses à dire.

Je t’aime moi non plus

Stacked T-Shirts

Nous en avons tous, nous avons même trop. J’ai moi-même quadruplé le nombre de mes t-shirts depuis que j’ai repris la course à pied. Mais je laisse tout de suite la parole à mon premier t-…

 – Jail Bandeau (Ronde du Val Saint-Pierre 2013) : « Moi d’abord ! Et c’est bien normal que j’ouvre le bal, je suis le premier cadeau de course de l’année 2013. Certes, je ne suis pas l’élégant t-shirt en polyester qui se la raconte parce que super résistant et tout le tralala. Mais moi aussi j’ai une fonction importante. Te tenir chaud ! Mais tu m’as jeté RodRunner, oui comme une merde parce que quoi, je faisais trop « girly », trop ridicule ?  MISOGYNE ! Eh bien j’ai une mauvaise nouvelle pour toi, j’ai gardé une preuve que tu m’as porté. Gros dossier ! Voilà ! Alors,  qui est ridicule maintenant hein ?

2014-01-24 14.41.06

 Oui bon ça va, on fait tous des erreurs. Promis je ne recommencerai plus, puisque désormais tu appartiens à Madame.  Je passe la parole à mon premier T-Shirt.

100% coton !

100% coton !

Paul Nouilly (Course des trois côtes 2013) : Oui ben la population 100% coton comme moi avons beaucoup de choses à dire. Nous n’avons pas les mêmes privilèges que la France qui runne en 100% polyester. Notre quotidien est rythmé par des temps de séchage trop longs, des odeurs persistantes d’après efforts, nous sommes transpirants et lourds… Nos carrières sont malheureusement très courtes et nous finissons en général sur des sessions canapé, froissés sous un oreiller ou salis et déchirés par le bricolage dominical. Nos revendications sont simples…

t-shirt et dossard

Jean-Luc Mirabelle (Marathon de Metz en Relais) Ouais elles sont 

simples !! Excuse-moi de te couper Paulo. On veut être nourris à la fibre de qualité, on veut être respectés et non plus moqués par les coureurs de tous bords. Il y a un racisme du 100% coton qui nuit à notre relation au sport et cela chaque jour un peu plus ! D’ailleurs, je profite du temps de parole qui m’est accordé pour annoncer la création de la LYCRA, un nouvel organisme chargé de défendre nos intérêts dans le milieu sportif. « Oui à l’innovation, non à la guerre anti-coton ! », c’est notre slogan.

Merci à vous les cotonneux. Diantre, ils m’ont l’air bien remontés. Z’auriez pu parler un minimum de moi quand même.

Nous poursuivons donc avec les T-Shirts suivants… Ouh là doucement les gars, z’êtes nombreux là ! Poussez pas !

Méli-Mélo Baston

Brouhahaha …scandaleux que de tels propos soient tenus… Y’en a marre… Honteux ! Michel Briey (La Piste de Napatant 2013) : Silence mes amis !! Je prends la parole en tant que représentant des Amis du Polyester. Non monsieur nous ne nous laisserons pas trainer dans la boue par le coton et nous laverons notre honneur (à 30° pas plus!). Nous ne sommes pas la prétendue « Elite » du running comme le laisse si bien entendre monsieur Nouilly. Ce cher T-shirt, attaqué par les mites, et dont la réputation n’est plus à faire, nous calomnie sur le bitume public. Cette chose difforme dont les fibres sont rongées par des doses trop importantes de Vanish Oxiaction est bien connue pour ne pas avoir couru la fameuse course dont il se prétend être le digne représentant. Cette dernière ayant été annulée. Oui monsieur, j’ai mes sources ! Mais nous ne sommes pas ici pour jouer le jeu du coton.  Nous en parlions au déjeuner avec mes amis têtes de liste Kevin Madine, Geoffroy LorrainArnaud Corrida, Cécile Bonbon, Yves Stanislas et notre cher collègue luxembourgeois Manfred Escher. Notre projet prend forme, nous avons créé un Parti afin de défendre aussi nos intérêts,  « Polis ? C’tait hier! ».  Notre crédo : « A fond contre le coton ! ». Nous lançons un appel national pour un grand rassemblement lors du prochain semi-marathon de Paris. Rejoignez-vous !

Bon ça suffit ! C’est dingue. Même quand on laisse la parole aux T-shirts ça prend des proportions énormes et tout de suite ça vire à l’affrontement. Allez, je vous laisse, je file me détendre devant BFM TV. La télévision y a que ça de vrai pour observer le monde dans toute sa plénitude. Heureusement que dans la « vraie vie », les comportements humains sont totalement différents…

RodRunner