DJ RodRunner présente… Metronomy

Bonjour chers lecteurs/runners/mélomanes,

Comme promis depuis la semaine dernière, chaque lundi j’officierai en temps que DJ pour vous faire kiffer en musique vos runs, vos séances de surf on ze web  ou vos sessions canapé.

Aujourd’hui je vous présente le groupe Metronomy et son titre « Everything Goes My Way » tiré de l’album The English Riviera.

Présentation de l’album

Metronomy -  English Riviera“La rencontre entre Daft Punk et The Eagles !” C’est ainsi que Metronomy se plaît à décrire The English Riviera, non sans une touche d’ironie. Blague à part, force est de constater que ce troisième album introduit de substantielles et passionnantes modifications dans l’univers en expansion du groupe. Joseph Mount et son cousin Oscar Cash sont donc revenus de leur étincelante virée nocturne (Nights Out, 2008) en compagnie d’une section rythmique flambant neuve (Gbenga Adelekan à la basse, Anna Prior à la batterie et au chant), bien décidés à repousser de quelques crans les balises musicales qui délimitaient autrefois les contours trop étroits de leur electro pop minimaliste. Les cordes ensoleillées, le bruit des vagues et les cris de mouettes plantent d’emblée le décor, comme pour mieux symboliser la discontinuité avec les ambiances nocturnes auxquelles Metronomy nous avait jusqu’à présent habitué.

Les synthétiseurs archaïques n’ont pas disparu, mais ils cèdent peu à peu du peu de terrain, parfois relégués à l’arrière-plan par les guitares électriques (We Broke Free) ou acoustiques (renversant Trouble, porté par des arpèges jazzy et un rythme ternaire) et par les vocalises mixtes de Joseph Mount et Anna Prior  Roxanne Clifford (Everything Goes My Way). Sans pour autant renoncer à leur fonction purement hédoniste (la pièce de résistance discoïde The Bay, le premier single She Wants et sa ligne de basse en caoutchouc sur fond de Cure thermale), les compositions biscornues de Mount, tantôt radieuses, souvent glaciales, gagnent sensiblement en profondeur et en substance et peuvent désormais s’apprécier tout autant sur les dancefloors qu’au fond d’un lit douillet. Puisque Metronomy se balade avec une aisance déconcertante sur tous les terrains possibles, on lui proposerait bien de rebaptiser ce nouveau disque : la promenade des Anglais.

Matthieu Grunfeld

Style

Pop

Mon avis et mes conditions d’écoute

Ce morceau est mon préféré de l’album, bien que les deux titres les plus connus de l’album sont probablement The Look et The Bay.
Tout ce morceau appelle à la légèreté. Ici on parle d’amour, du retour de l’amour qu’on croyait perdu pour finalement toucher au bonheur. Les cordes et les percussions nous emmènent en voyage  et la voix envoutante nous transporte. Bref, j’adore !

Un morceau que j’écoute en toute occasion : en voiture, en surfant sur le web ou encore avec ma chère moitié en remuant nos postérieurs pendant qu’on fait le ménage.

Le clip

Bonne semaine et à lundi prochain pour une autre sélection. On ira voir du côté  « Musique du monde » je pense.

RodRunner