La ronde du Val Saint-Pierre – Première course de l’année 2013

Ronde-Du-Val-St-Pierre-150x150Cette course sur route de 13,4 km ouvre la saison hors-stade dans le département. Elle se déroule à Mécleuves, un petit village au sud-est de Metz, en Moselle et a eu lieu le 10 février.

Pour moi elle ouvrait également mon calendrier de compétitions de l’année 2013 garni d’une dizaine de courses. Ma préparation pour cette épreuve, importante car la première depuis mon Marseille Cassis en 2009, s’est déroulée le mois précédent. Mes entrainements étaient axés principalement sur de l’endurance. Acquérir un foncier restait pour moi la priorité numéro 1. Il me fallait travailler le cœur et les jambes laissés au placard pendant quelques années en compétition, et quelques mois en « footings improvisés ».

C’est donc à l’aide de plans d’entraînements trouvés sur internet que j’ai construit ma préparation pour cette course de 13km. Mon objectif ? Pas énorme. Prendre du plaisir et faire un chrono respectable si les sensations étaient bonnes. C’est donc dans cet état d’esprit que je me suis présenté au départ de la Ronde.

Mon inscription étant envoyée par courrier depuis le début du mois janvier, j’ai préparé mon matériel la veille en toute sérénité, prévoyant une arrivée à Mécleuves 1h avant le départ de la course (10h) pour récupérer mon dossard et commencer mon échauffement. Le temps d’ingurgiter mon petit-déjeuner 3 h avant, de prendre une petite douche de réveil puis 30mn de trajet, je prévois un départ de la maison à 8h30 et un réveil à 6h45 ! Motivation dominicale matinale extrême. Je règle donc le réveil et m’endors paisiblement. C’est donc tout paisiblement que j’ouvre les yeux à… 8h30 !! Ce satané réveil qui fonctionne parfaitement tout le reste de l’année pour nous sortir des bras de Morphée pour aller bosser, s’est décidé à faire des siennes le jour de ma première course. Saleté de réveil de $*&..**é !

Je bondis hors du lit, saute dans mes affaires heureusement préparées la veille, avale d’un trait un verre de jus de kiwi et une banane. Pas le temps et surtout trop tard pour avaler autre chose, je le paierais au prix fort pendant la course. Un petit tour aux toilettes et je fonce à ma voiture. Mécleuves me voici !

J’arrive donc bien énervé et pas tout a fait réveillé, bref l’idéal avant de débuter une course. Je me gare et file récupérer mon dossard. Et là, l’ambiance de course me séduit et m’apaise. Je vois des runners tout sourire s’échauffer de partout, la musique est crachée par quelques enceintes un brin fatiguées, il fait froid mais le soleil est là. Je me surprends à sourire sur le trajet qui me sépare de mon tout premier dossard depuis 2009. L’organisation est au top, je récupère mon « précieux » en quelques minutes seulement dans une enveloppe avec des épingles à nourrice. C’est assez rare pour être souligné (ça je le découvrirai lors de mes futures courses).

Dossard Val sAint Pierre_det

Mon premier dossard avec Mizuno en sponsor, j’adore !

Mon dossard épinglé, je consulte ma Garmin Forerunner 410. 9h30. Parfait je suis dans les temps pour un bon échauffement. Je fais 1 km tranquillement avant de finir par quelques accélérations afin de bien réveiller la machine. Je n’abuse pas car je n’ai pas grand chose dans le ventre, autant garder des forces pour la course.

A 9h50 j’entends le speaker qui sonne le rassemblement. Nous sommes environ 450 participants. Je prends place sur la ligne de départ… enfin plutôt à quelques mètres derrière voire quasiment en queue de peloton. Je préfère partir au rythme prévu (5.30mn/km) et ne pas être aspiré par l’euphorie du départ. Si c’est pour me retrouver à l’agonie à la mi-parcours non merci. Le parcours ne présentant pas de réelle difficulté, je pars donc tranquillement. Parcours de la course

Le premier kilomètre se déroule plutôt bien même s’il faut par moments se frayer un chemin. J’entends des rires, ça chambre joyeusement : « Hey Jean-Mimi! T’es sûr que tu veux pas plutôt faire le parcours en marchant? – Ouais seulement si tu me prêtes ta canne! ». Je ris mais me concentre aussitôt sur ma course. Mes jambes sont bonnes et je me rends vite compte que je ne peux pas suivre le rythme que je m’étais imposé avant le départ. Je vais plus vite ! Au 7e kilomètre je suis sur des bases élevées, pour moi je précise, (5.10mn/km de moyenne) et je viens à peine de boucler la première moitié de la course. Je décide donc de ralentir et de me caler sur l’allure cible. Quelques faux plats montants et autres courtes montées casse-pattes me confirment que j’ai pris la bonne décision.

La fin de course est un peu difficile mais je tiens le rythme et accélère même un tantinet. Après 3 mois de reprise de CaP et 1 mois de préparation je suis assez content de boucler cette course en 1h12’17 temps réel soit (5.20mn/km).

Intervalles Saint pierre

Le travail est fait et bien fait même si je manque de régularité dans mes temps au kilo. Je vais bosser là-dessus, ça viendra avec l’expérience. Je tiens le bon bout au niveau de mes entraînements basés sur l’endurance. Keep Goin’ !!

RodRunner

Fatigué moi? Pas du tout / Crédit photos@Val-Saint-Pierre

Fatigué moi? Pas du tout (Crédit photos@Val-Saint-Pierre)

Et en bonus un petit reportage sur la course réalisé par la web tv locale « 7 minutes tv ». Enjoy !


Ronde Val Saint-Pierre – La Course 2013 par 7minutestv